FAUNE PYRENEESFLORE PYRENEES   RANDONNEES-ASCENSIONSPARCOURS FRONTIERESOMMETS
PYRENEES ATLANTIQUES Labourd Basse Navarre Soule Barétous Vallée d'Aspe Bas Ossau Haut Ossau
HAUTES PYRENEES Lourdes-Val d'Azun Argelès-Cauterets Castelloubon-Campan Barèges-La Mongie Vallée du Gave de Pau Vallée d'Aure Louron-Nistos-Barousse
HAUTE GARONNE Oueil-Oo Vallée de Luchon Vallée du Lys Vallée de la Pique Vallée de la Garonne Cagire-Cournudère  
ARIEGE Lez-Ribérot Salat-Alet Vicdessos-Garbet Siguer-Aston Orgeix-Oriège Mont d'Olmes St Girons-Foix
PYRENEES ORIENTALES Cerdagne Capcir Conflent Vallespir Aspres Albères  
AUDE Haute Vallée de l'Aude Corbières Région Limouxine Montagne d'Alaric      
ESPAGNE              
ANDORRE              

PIC D'AUGAS - PIC DE CUNEILLE (697)

HAUTES PYRENEES - VALLEE D'AURE

31/08/2013

Trace gpx : 697 Pic d'Augas - Pic de Cuneille   Clic droit et "Enregistrer le lien sous ..."

CAPTURES SUR CARTE IGN ET SUR GOOGLE EARTH

ign  ign  ign  ign

Image flottante   Prendre la route forestière de Lacouéou et la suivre jusqu’à la cabane de Prat. Le Pic d’Augas est au-dessus de la cabane. Quelques mètres en dessous du pic il y a un pylône. Monter derrière la cabane en cherchant les traces d’un sentier, peu évidentes au début elles deviennent bien meilleures ensuite et permettent de monter jusqu’au pylône. A partir du pylône il n’y a plus de traces. Monter au mieux pour rejoindre la crête, l’accès au Pic d’Augas n’est pas aisé et pas obligatoire.
Du Pic d’Augas suivre la crête vers le sud-ouest, on sort assez rapidement de la zone boisée, le cheminement à suivre devient évident. La première partie de l’arête est herbeuse avec quelques passages rocheux faciles, la deuxième partie est plus rocheuse et nécessite de poser les mains par endroit. L’accès au sommet est sans grande difficulté.
Du sommet descendre par l’arête nord-ouest. On trouve quelques balisages (flèches blanches). Il faut suivre l’arête jusqu’à l’altitude de 2260 m* et prendre sur la droite l’une des sentes rejoignant le cône d’éboulis à l’aplomb du sommet. Descendre dans les éboulis, traces de passage, puis par l’herbe pour rejoindre la cabane de Prat.
De la cabane on peut choisir de revenir par la route forestière de Lacouéou, ou prendre la piste sur la droite et suivre le balisage fléché rouge.
*Ne pas suivre le premier essai, vers 2420 m, pour rejoindre le cône d’éboulis.

POINTS CARACTERISTIQUES DU PARCOURS

Sapiniere de Lacoueou 1450 m - Cabane de Prat 1810 m - Pic d'Augas 2213 m - Sommet 2290 m - Col 2269 m - Pic de Cuneille 2628 m - Point 2260 m -
Cabane de Prat 1810 m - Sapiniere de Lacoueou 1450 m

🕖  :  07h30   /  Météo  :  ☁☁🌞🌞🌞
 :  15.590 km   /  Intérêt  :  ❤  ❤  ❤  ❤  ❤
 :  1290 m   /  Terrain  :   Piste, sentier, hors sentier, crête
 :  1290 m   /  Matériel  : 
 :  7h00   /  Equipement  : 
 :  1h20   /  Difficulté  :   PD / II
 :  8h20   /  Topo  :   Carte IGN

PHOTOS DE LA SORTIE CARTE IGN CARTE ROUTIERE


UN PEU DE CULTURE PYRENEENNE

Image flottante  NORBERT CASTERET : MES CAVERNES   Le présent livre est la suite, enchaînement chronologique, des campagnes souterraines relatées dans Dix ans sous terre et dans Au fond des gouffres. De même que ces précédents ouvrages ont exposé les découvertes, explorations et études les plus marquantes de notre carrière, ce troisième volume poursuit la publication de ces aventures et observations souterraines. (Texte de l'avant-propos)
LIBRAIRIE ACADEMIQUE PERRIN - 1942


NORBERT CASTERET est né le 19 août 1897 à Saint-Martory (Haute-Garonne). Spéléologue, préhistorien, écrivain et conférencier, a consacré son existence à l'exploration de quelque 2 000 cavernes, gouffres et rivières souterraines en Europe, Asie, Afrique et Amérique. A été longtemps explorateur solitaire avant d'entraîner sa femme, ses cinq enfants et de nombreuses équipes dans des expéditions de grande envergure. Il a reconnu la source de la Garonne, dans la Maladeta (1931), et exploré des abîmes profonds (gouffre Martel (Ariège) en 1935, la Henne-Morte en 1947, la Pierre-Saint-Martin en 1952 et 1953). N. Casteret est également l'auteur d'ouvrages scientifiques et de vulgarisation, et de romans. Il a été plusieurs fois lauréat de l'Académie des sciences et de l'Académie française. Norbert Casteret meurt à Toulouse le 20 juillet 1987, peu avant ses quatre-vingt dix ans.


 

Remonter la Vallée d'Aure vers l'Espagne. Peu après le village d'Aragnouet deux virages serrés se succèdent, dans le second prendre la route sur la gauche,
la suivre jusqu'à ce qu'elle se divise en deux pistes non autorisées.


Ecrire à l'auteur
(Accueil)

Creative Commons License  Cette page est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International License  2017  Michel Cassou
Valid CSS 3 Valid HTML 5